Mike Ko Personal Portfolio

 

Home-School Education
2001-2012
Hong Kong

University of Durham
Bachelor of Science
2014-2017
United Kingdom

2017 - 2018
United Kingdom




    De Garde du Corps et Réforme

      La présidence de Emmanuel Macron est en crise. Son garde du corps, Alexandre Benalla, a attaqué un manifestant sans raison justifiée. L’incident lui-même a été suffisamment douteux, mais plus préjudiciable au président de France a été la réponse lente du gouvernement. Macron enfin a assumé la responsabilité de ce fiasco et il y a eu acclamations des certaines personnes dans la société. Tout le même les autres ont dit qu’elle est une tentative de dissimulation et la situation est similaire à celles des présidents précédents, qui peut-être ont eu abusé leurs pouvoirs.

         Donc il est un scandale ironique pour Macron, qui a fait la promesse de lutter contre la corruption dans la politique. Il a été le homme qui a dit « En Marche! » au peuple, qui aurait pu changer le pays quand il a été élu. Mais aujourd’hui le passé est encore avec nous et sa popularité a décliné. Les politiques du président sont aussi problématiques. Macron a proposé les réformes diverses mais la réponse du public est mitigée. D’agriculture, il est accusé de sacrifier les agriculteurs français en faveur de son programme dans l’Union européenne. Les réductions des certains avantages sociaux a causé une grande grève ferroviaire.  En général, le public est d’accord que les réformes sont nécessaires, mais probablement ils préfèrent aussi un rythme plus lent. Maintenant il y a un sentiment que Macron fait ses réformes par la force, sans considérations des tous les autres. Le président a fait en plus des gaffes insensibles, comme le projet pour une piscine privée ou l’achat de une nouvelle collection de l’assiette en porcelaine.

           Tout compte fait, Macron a perdu un peu de bonne volonté et réputation. En fait, la présidence de Macron a été plutôt négatif. La question maintenant est s’il peut sauver sa image et continuer avec sa vision. Si non, peut-être le président devra commencer les politiques d’apaisement du public afin de sauver sa présidence.





Back to Top